Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

société

  • Au revoir Jean d'Ormesson

    J'ai appris ce matin la mort de Jean d'Ormesson. Je pense à lui pour de multiples raisons que je préciserai bientôt. Mercredi dernier dernier, 29 novembre à 11h46 mon téléphone sonne, surprise c'était lui. Il m'appelait à la suite d'un courrier que je lui avais expédié à l'Académie le 24. Il m'a dit : "Vous savez, je suis bien fatigué". Puis nous avons parlé, quelques petites minutes, de Tocqueville à propos duquel je lui avais déjà écrit voici plusieurs années, il m'avait alors répondu par lettre. Lors de notre conversation il a cité le nom de Giscard comme l'un des académiciens connaissant Tocqueville. Je lui ai dit : "il y en a d'autres, Fumaroli par exemple" et il m'a répondu : " Je le vois demain midi, nous mangeons ensemble".
    Ce jour là il était fatigué, il savait qu'il arrivait au terme de sa vie mais il ne pensait pas sa mort si proche car il comptait se rendre encore prochainement à l'Académie.

  • Dictionnaire Tocqueville

    tocqueville,dictionnaire,démocratie,aristocratie,politique,

    Lire la suite

  • D'une époque fantastique à une époque étrangement schizophrénique ... de Daniélou à DSK

    Le 20 mai 1974, le cardinal Daniélou meurt en pleine épectase en allant évangéliser  Marie-Madeleine, l’une des plus belles figures qui soit, celle à qui le Christ est apparu en premier en sortant du tombeau : noli me tangere !daniélou,dsk,barabbas,pilate,jésus,matthieu,nuances de grey,madame de saint-sulpice,confucius,eugénie de montijo,napoléon iii

    N’avait-il pas dit : Je vous le dis en vérité, les publicains et les prostituées vous devanceront dans le royaume de Dieu. (Mat. 28)

    Il est vrai que cela n ‘a pas plu et que c’est l’une des raisons, entre autres, pourquoi les bien pensants de l’époque lui  ont fait la peau, malgré les efforts réitérés de Ponce Pilate pour lui sauver la mise :

    Et comme il était assis sur le tribunal, sa femme lui envoya dire: N'aie rien à faire avec ce juste; car j'ai beaucoup souffert aujourd'hui à son sujet dans un songe. Mais les principaux sacrificateurs et les anciens persuadèrent aux foules de demander Barabbas et de faire perir Jesus. (...) Pilate leur dit: Que ferai-je donc de Jésus, qui est appelé Christ? Ils disent tous: Qu'il soit crucifié ! Et le gouverneur dit : Mais quel mal a-t-il fait ? Et ils s'écriaient encore plus fort, disant : Qu'il soit crucifié !

    Et Pilate, voyant qu'il ne gagnait rien, mais que plutôt il s'élevait un tumulte, prit de l'eau et se lava les mains devant la foule, disant :

    daniélou,dsk,barabbas,pilate,jésus,matthieu,nuances de grey,madame de saint-sulpice,confucius,eugénie de montijo,napoléon iiiJe suis innocent du sang de ce juste ... Et tout le peuple, répondant, dit : Que son sang soit sur nous et sur nos enfants !(Mat. 27 , 19-24)

     Nous n’en sommes plus au temps béni où Daniélou exerçait son ministère près des dames de Saint-Sulpice ; on s’occupe désormais du cas DSK.daniélou,dsk,barabbas,pilate,jésus,matthieu,nuances de grey,madame de saint-sulpice,confucius,eugénie de montijo,napoléon iii

    Chacun pense ce qu’il veut et juge comme bon lui semble.

    Cependant en ce même moment où les merdias dénoncent ses/ces turpitudes, ces mêmes merdias font état du succés qui attend le film Nuances de Grey appelé à un succès énorme, comme le livre éponyme.daniélou,dsk,barabbas,pilate,jésus,matthieu,nuances de grey,madame de saint-sulpice,confucius,eugénie de montijo,napoléon iii

    On réserve des places à l'avance, les jeunes femmes, les femmes jeunes et les ménagères de 50 ans, et les hommes, leurs maris, leurs amants, leurs gigolos ou tous les indépendants ... réservent leurs places, nous répètent à l'envi et en boucle, les merdias. Les marchands de godmichets et voient leurs ventes connaître une explosion, rapportent encore les mêmes merdias !

    Il y est question je crois, dans ce livre/film, si j’ai bien entendu, d’une jeune femme sans le sou qui se livre aux pratiques sadiques d’une homme fortuné !... Mais entendons-nous bien, si j'ai bien compris, un sadisme soft, ou quelque chose du genre. Vous voyez ! Qu'entendez-vous par là ? Pas grand chose à la vérité !

    Rappelons ici les fortes paroles de Confucius : « On a le droit d’être c@n, mais il y a des limites".

    J’ajoute que les mêmes moralistes évoqués au début (tous ceux qui hantent nos plateaux de télé dissertant shitphilosophiquement), les mêmes, dis-je, voici quelques mois, dans les mêmes circonstances, portaient les mêmes jugements et suivaient attentivement à la télévision l’histoire de l’impératrice Eugénie, vous savez la femme de ce putassier de Napoléon III, bien connu à ce titre.

    « Vaste programme » disait de Gaulle ; en ces temps merdiatiques, la pente est encore plus raide.

    Si l’on peut dire !